in

DialoguesDialogues

Interview de Karine Laca des éditions Makaka

Pour ce premier jour de notre “Quinzaine des éditeurs”, nous avons souhaité accueillir en premier les éditions Makaka qui nous ont accompagné depuis le lancement de Projets BD.

Bonjour Karine Laca. Vous co-dirigez les éditions Makaka depuis 2007. Quel a été l’élément déclencheur pour vous lancer dans le marché fortement concurrentiel de la bande dessinée ?
Nous avons toujours été passionnés par la BD, et nous nous sommes lancés avec beaucoup d’enthousiasme et certainement, aussi, un peu de naïveté car nous avons créé la maison dans les mois qui ont suivi l’idée de le faire… Disons que nous croyons en nos rêves et que nous avons fait un pari fou ! Concrètement, en 2006, nous avons créé le site 30joursdebd.com (l’ancêtre de Projets BD ;-)), qui proposait aux lecteurs une planche de BD inédite et gratuite, dessinée par un auteur différent, chaque jour. Pour les lecteurs, l’intérêt était de vivre une expérience de lecture quotidienne riche et de découvrir des auteurs de talent. Pour les auteurs – amateurs -, l’objectif était d’avoir une belle visibilité, et de se faire connaître auprès du grand public. Rapidement, nous avons pris la mesure de la qualité de création des auteurs, et nous avons souhaité les publier en format papier pour mettre en valeur leur travail.

Nous avons fondé Makaka Éditions en 2007. Et depuis toujours, notre vocation est de publier de jeunes auteurs, encore inconnus et pourtant talentueux. Nous en avons ainsi fait connaître une quarantaine au grand public, et travaillons toujours avec la plupart d’entre eux.

En 2019, notre catalogue compte plus de 80 titres, dont 33 ont été distingués à travers 56 labels, nominations et prix (dont, notamment, le Festival d’Angoulême). À l’international, nous sommes présents dans 8 pays, avec 31 titres traduits.

Nous sommes heureux de l’évolution de la maison, même si le milieu du livre est extrêmement concurrentiel et complexe.

Comment avez-vous abordé la création de votre ligne éditoriale ? Avez-vous tout de suite imaginé la collection « La BD dont vous êtes le héros© » qui est aujourd’hui votre ADN ?
Nous avons toujours été animés par la passion, et nous sommes les premiers fans de nos auteurs. C’est pourquoi nous ne leur faisons pas de commandes : ils nous parlent de ce qu’ils aimeraient créer et de ce qui les animent, et nous voyons ensemble dans quelle mesure nous pouvons éditer l’ouvrage, les ajustements nécessaires, etc. Notre ligne éditoriale se dessine donc au gré de nos coups de cœur, après nous êtes assurés de la qualité graphique et scénaristique du projet.

Un élément important : nos collections s’adressent à tout public, jeunesse, adolescents et adultes.
Pour les ouvrages de la collection générale, nous veillons à proposer plusieurs niveaux de lecture pour chaque ouvrage, qui permet à chacun d’y trouver son plaisir.
Pour les BD dont vous êtes le héros nous spécifions des niveaux de difficulté pour que les lecteurs choisissent en conséquence.

La collection des « BD dont vous êtes le héros© » a été lancée en 2012, soit 5 ans après notre création, sur une idée de Shuky, mon associé. Il est lui-même scénariste de BD, et il a imaginé ce concept car c’était un grand kif pour lui de se donner ce challenge d’écriture, qui lui faisait pétiller les neurones. Et puis, il a écrit la BD qu’il aurait aimé lire. Là encore, l’impulsion part de l’envie et de la passion…
La collection compte une trentaine de titres pour tous les âges, et si elle constitue notre empreinte, nous ne délaissons pas nos titres « classiques » dont nous sommes aussi très fiers !

Pour celles et ceux qui ont assisté à une de vos séances de dédicaces, on ressent la « Makaka spirit » se dégager des auteurs. Quelle est votre politique de recrutement des auteurs ? Un site comme www.Projets-BD.com, ou d’autres similaires, est-il une source pour vous ?
Ce qui est essentiel pour nous, c’est l’état d’esprit des auteurs. L’envie de s’engager à nos côtés, de chercher à comprendre les enjeux d’une maison d’édition de notre taille et leur rôle dans cette chaîne. L’envie d’avancer avec nous, main dans la main et sur le long terme.
Et des valeurs telles que la confiance, la fidélité, la co-construction, le professionnalisme.

Grève de dédicaces, revendications sur les cotisations, réactions d’éditeurs largement commentées… Les auteurs professionnels réagissent et montent au créneau pour dénoncer leur précarité. Quel est votre ressentiment face à cette situation ? Le ressentez-vous dans votre relation avec les auteurs ou lors de festivals ?
Vous nous demandez notre « ressentiment ». Nous n’avons pas de ressentiment face à cette réalité ☺ nous essayons de comprendre au mieux les points de vue de chacun, et n’opposons surtout pas les auteurs aux éditeurs.

Le monde du livre est extrêmement complexe et pluriel, et constitue une chaine : un acteur en moins et la chaine se casse ou, au minimum, est moins solide. Il parait donc important que chacun cherche à comprendre les réalités des autres. Pour parler des éditeurs, la réalité d’un éditeur « historique » n’a rien à voir avec la nôtre, laquelle n’a rien à voir avec celle d’un éditeur plus confidentiel, etc. Il faudrait beaucoup de temps pour expliquer nos enjeux, en sachant que nous ne pourrions parler que pour nous !

A notre niveau, nous nous engageons du mieux possible en faveur d’une dynamique solidaire et pérenne entre les acteurs du monde du livre. Cela se traduit par différentes actions, et notamment :

– Rémunération des séances de dédicaces, pourcentage intéressant et relation solide à long terme pour nos auteurs.
– Partenariats et mise en avant des libraires dans nos communications.
– Boycott d’Amazon, dont l’éthique est inconciliable avec la nôtre, malgré les pertes de ventes préjudiciables pour une maison de taille modeste.
– Collaboration de longue date avec nos prestataires français, dont notre imprimeur Lyonnais.

Enfin, quels conseils donneriez-vous à nos auteur.e.s pour réaliser leur projet BD auprès de Makaka Editions ?
Pour nous présenter un projet, montrez-nous un maximum de planches et/ou de dessins, pour nous montrer votre style graphique. Notre attention est toujours accrochée par le dessin, la lecture du pitch vient dans un second temps. Pas de lien wetransfer ni Dropbox, un PDF avec des planches convient très bien.

Et pour nous donner envie de lire le scénario : aérez les textes et soyez concis un résumé en quelques lignes + l’originalité du projet, c’est suffisant pour un premier contact.

Prochain rendez-vous ce mardi 3 décembre avec Ant Editions.

 

Qu'en pensez-vous ?

Proposé par Projets BD

Projets BD est un collectif d'auteurs amateurs et professionnels qui offre un site internet et un forum pour le conseil, l'accompagnement et la valorisation de projets de BD, strips et illustration.

Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Merci Karine Laca pour vos explications au sujet de votre belle maison d’éditions. Je ne connaissais pas Makaka éd. C’est par CFSL que j’ai su qu’existait la plate-forme projets-bd, du coup je me suis empressé de mettre en ligne mon projet de comics “Fantasy X Plod”. Quelle aubaine pour un auteur débutant de pouvoir mettre en ligne ses travaux. Vive projets-bd!

  2. Bonjour Mme LACA,

    Merci pour cette intervention qui donne de l’élan et de l’enthousiasme aux jeunes éditeurs… Vous semblez être à l’initiative du site Projet-bd, et de son prédécesseur, qui nous permet d’exister un peu, de partager un bout de notre projet, vous impulsez une dynamique éditoriale depuis plusieurs années avec une philosophie dont nombre devrait s’inspirer peut-être…
    Les Bandits Axurits sont heureux d’avoir découvert ce site, de pouvoir y participer en présentant quelques planches de notre projet, Victor Lazar, Le trèfle Blanc, et pourquoi pas un jour collaborer avec vous dans le cadre des éditions Makaka…

    Excellente continuation à vous..
    Bandits Axurits

    • Juste une précision. Si les éditions Makaka nous ont soutenus depuis la création de Projets BD, ils n’ont cependant rien à voir avec le site. En fait, les fondateurs de Makaka avaient aussi créé à l’époque le site 30joursdebd.com. A la fin de ce dernier, un groupe d’auteurs a décidé de perdurer le principe d’offrir un espace de publication en créant un premier projet du nom de Case libre puis d’un second, Projets BD. Et à la fin de Projets BD, nous continuerons aussi à passer le flambeau à un nouveau projet, à une autre équipe.

  3. D’accord.. Nous avions mal interprété le passage où Mme Lanca évoque l’origine du site que vous dirigez aujourd’hui avec une nouvelle équipe.. Nos félicitations et remerciements liés à l’existence de cet espace de partage vous reviennent donc.. Merci sincèrement à toute l’équipe qui soutient ce projet…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires