Publiez votre projet BD !
BD. Strip. Illustration. Vidéo Actualités Dossiers Publiez !

A la découverte de Gwenn & Du, nouveau projet de strips

Please s'identifierous'inscrire to like posts.
Actualités

Projets BD : Bonjour Niko, vous intégrez Projets BD pour nous présenter votre projet Gwenn & Du. Pouvez-vous nous présenter ce projet et son origine ?
Niko : Bonjour à tous. Comme vous venez de le dire, je réponds au sobre nom de Niko et je suis le créateur du comic strip “Gwenn & Du”.
Gwenn et Du -en référence au Gwenn Ha Du (“blanc et noir”), le drapeau breton- sont deux petites hermines qui nous font partager leurs aventures à travers la campagne avec leurs voisins à plume-poils et écailles et leurs réflexions, tantôt philosophiques, tantôt décalées, voire naïves et parfois absurdes sur le monde qui les entoure, leurs voisins bipèdes dont elles ne comprennent pas toujours les agissements. Soit elles sont très pertinentes et analysent le monde avec une grande lucidité, soit elles sont complètements dépassées et, disons-le carrément, absolument larguées 😀

Ce projet m’est venu assez vite, avec le recul, je dois bien l’admettre. J’ai toujours adoré le format comic strip, car il est très direct. En 4 cases, on place une réflexion, un gag, un trait d’humour ou d’esprit. C’est du très direct, presque “punchline”. Certaines histoires pourraient certainement être développées sur toute une planche, mais là, j’aime bien ce côté épuré, on va à l’essentiel. De tous les projets que j’avais en tête, je rêvais de créer un comic strip et ces deux petites hermines me sont venues assez rapidement. Elles se sont imposées d’elles-mêmes car étant breton et vivant en Bretagne, l’hermine est un symbole fort. Pour créer un comic strip, il me fallait des personnages “attachants”, on peut dire que je les avais sous le nez depuis le début 😀

Ensuite, il a fallu leur donner une personnalité, un ton et j’ai tout de suite trouvé intéressant cette dualité animalité/réflexions “humaines”. Ces deux protagonistes animaux offrent un média intéressant pour glisser des réflexions sur la société humaine, car il y a cette distance qui permet un regard extérieur, objectif. Comme je ne voulais pas en faire des donneuses de leçon, je les ai également affublées d’une naïveté touchante, ou même une bêtise désespérante. J’ai voulu avancer suivant ces deux lignes directrices. Tantôt sages qui montrent la lune, tantôt imbéciles qui regardent le doigt 😀

Une fois ce postulat posé, j’avais un boulevard qui s’ouvrait à travers les autres animaux. Animaux allégoriques soit jouant leur propre rôle. On peut faire passer beaucoup de messages à travers ces bêbêtes-là, Perrault, La Fontaine, Les Contes du chat perché et le roman de Renard l’ont magnifiquement montré, il y a des siècles déjà 🙂
Gwenn & Du repose donc sur ces deux axes : des gags très cartoon ou des réflexions plus critiques, sans se prendre au sérieux. Un peu d’ironie, de cynisme, d’absurde et surtout un sourire. Le projet compte une quarantaine de planches et voit intervenir de plus en plus de personnages avec lesquels je m’amuse beaucoup, en leur donnant des caractéristiques humaines : Cerf prétentieux et méprisant, tortue claustrophobe, buse bigleuse, sanglier abruti, écureuil névrosé, orang outan réfugié climatique…
Voilà les grandes lignes 🙂

PBD : Avez-vous présenté votre projet aux maisons d’édition ? Le vivez-vous comme un parcours du combattant ou bien au contraire, vous avez eu des contacts faciles ?
J’ai un peu démarché, mais je n’ai pas poussé plus que ça. Dans ce cas-ci, on peut parler du parcours du combattant, mais en petite foulée ^^ Le projet a séduit plusieurs éditeurs, mais la Covid et les confinements étant passé par là, ils ont dû resserrer leurs publications vers d’autres lignes éditoriales que le comic strip. Ensuite, je dois quand même admettre que le comic strip est un format qui me semble un peu marginal, parfois et je n’ai jamais trop su vers quel éditeur me tourner car il n’y en a pas des tonnes qui sortent. Je me trompe peut-être, mais c’est l’impression du moment. Qui sait, je vais peut-être revoir mon jugement, avec votre concours 😉

PBD : Pouvez-vous nous décrire votre méthode de travail ?
Mon lieu de création ? Je vais vous avouer que j’ai une chance incroyable car mon métier de dessinateur m’a permis de louer un bureau en centre ville, dans le quartier historique, au dessus d’un magasin de produits régionaux bretons dans une maison à pan de bois. J’ai pu installer mon bureau, ma table à dessin, mes deux tables d’archi et mon atelier de peinture, c’est une vraie petite citadelle et je suis conscient tous les jours de l’immense chance que j’ai. Dans ces conditions, je peux travailler sereinement et pleinement avec de la musique celte toute la journée 😀
Pour ce qui est de ma méthode de travail, je pense qu’elle est d’un classique navrant 😀 Je dessine mes crayonnés sur une table, puis je passe aux tracés au feutre noir sur ma table lumineuse et pour la couleur et les textes, photoshop est mon ami^^
C’est une configuration qui me permet de travailler assez rapidement, car ce projet n’est pas encore rémunéré et je dois bien gagner ma vie en parallèle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'identifier

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Mot de passe oublié ?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

S'identifier

Privacy Policy

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.